Demandeurs d’emploi

Le Centre de Formation en Biotechnologie s’adresse aux demandeurs d’emploi porteurs d’un diplôme de bachelier, master ou ingénieur en chimie, biologie, biochimie, biologie médicale, biotechnologie ou agronomie.

Les types de formation :

 1. améliorer les compétences technologiques et comportementales des bacheliers et masters par des formations pratiques à haute valeur technique, centrées sur l’évolution des besoins rencontrés par les entreprises de biotechnologie au sens large (biotechnologie, (bio)pharmacie, agro-alimentaire, laboratoires et centres de recherches…).

 

Ces formations longues d’environ 70 jours sont données dans le centre de formation par des formateurs venant du GIGA mais également du monde de l’entreprise. Les stagiaires sont au nombre de 12 par formation afin d’assurer une qualité optimale de la partie pratique.

Ces formations s’intéressent, d’une façon générale, aux matières suivantes :

  • la biologie moléculaire (PCR, clonage, Realtime-Q-PCR, …),
  • la culture de cellules animales,
  • la culture bactérienne,
  • la purification de protéines,
  • la cytogénétique,
  • la protéomique,
  • la caractérisation des activités enzymatiques,
  • le Western blotting,
  • les tests ELISA,
  • l’Immuno-Q-PCR, …

Cette liste de techniques n’est pas exhaustive car les formations évoluent bien sûr en fonction des besoins des entreprises et des avancées techniques.

Pratiquement, les formations s’organisent sous forme de mises en situation, dans le centre lui-même et en immersion dans les équipes spécialisées présentes sur le site du GIGA. Le participant réalise toutes les opérations allant de la préparation des échantillons jusqu’au test et est formé à l’interprétation des résultats obtenus.

A côté de ces modules techniques, la formation comprend également un important module ‘compétences transversales ’ axé sur :

  • les bonnes pratiques du travail en laboratoire,
  • la biosécurité,
  • le processus d’Assurance qualité,
  • la maîtrise de l’outil informatique,
  • la bioinformatique,
  • la communication,
  • la maîtrise de l’anglais technique,
  • la préparation à la recherche active d’emploi.

A nouveau, cette liste n’est pas exhaustive !

2. améliorer l’employabilité des masters du secteur des sciences du vivant par des formations spécifiques en gestion de projets de recherche, gestion d’équipe, gestion financière et affaires règlementaires ainsi que des processus d’assurance qualité.

 

L’objectif est de pouvoir :

  • planifier et gérer un projet de recherches,
  • choisir l’approche appropriée à la finalité recherchée en effectuant les mises aux points nécessaires,
  • planifier et gérer le travail dans un laboratoire en respectant les bonnes pratiques,
  • organiser et gérer une équipe.

Pour ce type de formation, nous faisons appel à notre partenaire, GIGA, mais également à une série de consultants externes spécialisés. D’autre part, nous tâchons de faire intervenir des représentants des entreprises. A nouveau, les stagiaires sont au nombre de 12 par formation.

Afin d’accomplir notre mission, nous collaborons avec d’autres opérateurs de formation tels le Centre de compétence Cefochim et l’ASBL Culture in Vivo ; des formateurs de ces centres disposant de compétences que nous n’avons pas au centre et inversement. Nous avons donc mis sur pied un système de collaborations croisées assurant que les stagiaires soient formés par les meilleurs spécialistes tout en évitant de multiplier inutilement les savoirs.

A côté des formations théorique et pratique dispensées au Centre de Formation en Biotechnologie, toutes nos formations s’accompagnent d’un module de formation en informatique.

Enfin, un stage de fin de formation professionnelle de deux mois en entreprise complète le processus. Ce stage permet à chaque stagiaire de démontrer ses compétences en situation professionnelle réelle.

 

Conditions et modalités d’accès :

Les personnes désireuses de suivre une de ces formations doivent êtes bachelier, ingénieur ou master en chimie, biologie, biochimie, biologie médicale, biotechnologie, agronomie ou peuvent justifier d’une expérience professionnelle liée au secteur des biotechnologies, de l’agronomie ou au secteur biomédical, d’au moins 3 ans.

Suite à la lecture d’une offre de formation, les personnes intéressées doivent s’inscrire à la séance d’information relative à celle-ci en téléphonant au numéro gratuit du Forem 0800/93.947. En retour, elles recevront une convocation pour assister à la séance d’information.

A l’issue de la séance d’information, un test écrit de culture générale scientifique et de compréhension à la lecture d’un texte en anglais est organisé. Les séances se déroulent généralement à partir de 9h00 du matin et s’achèvent vers 13h00.

Vous devez vous munir de votre curriculum vitae, d’une lettre de motivation décrivant votre intérêt pour la formation, d’une copie de votre diplôme, de votre carte d’identité et, le cas échéant, d’une copie de votre permis de travail.

Une fois le test réussi, les personnes sont alors convoquées à un entretien de faisabilité à l’issue duquel un groupe homogène de 12 stagiaires est formé. Ces personnes sont ensuite convoquées à une visite médicale et un test de positionnement en langue avant que ne débute réellement la formation.  

 

Evaluation des formations :

A travers notre système ISO 9001, les actions de formation menées sont évaluées :

  1. par les stagiaires eux mêmes qui, au travers de leur Plan Individuel de Formation, évaluent le contenu de chaque module reçu ainsi que chacun des formateurs.
  2. par les formateurs : chaque stagiaire est évalué en fin de module par le formateur avec droit de concertation. Les compétences techniques sont évaluées de même que le comportement et la motivation du stagiaire.
  3. les stagiaires sont également évalués en fin de formation lors d’un test intégré qui traite des connaissances théoriques relatives aux techniques enseignées.
  4. en fin de stage en entreprise, un débriefing est organisé entre le responsable du centre de formation et le maître de stage venant de l’entreprise ; l’objectif étant de déterminer si le stagiaire possède l’ensemble des compétences requises.
  5. à côté de ces évaluations finales, chaque stagiaire est vu régulièrement en face à face ou en groupe avec le responsable du centre dans un processus de gestion-évaluation afin de, si nécessaire, pouvoir agir rapidement sur la (dé)motivation des stagiaires et/ou recadrer le programme de la formation.